La réduction mammaire réduit la taille grosse des seins et corrige le relâchement de la peau lorsque le poids de la poitrine a entraîné son abaissement. Cette opération de chirurgie esthétique mammaire est pratiquée pour des raisons esthétiques ainsi que pour éradiquer des douleurs physiques causées par la masse volumineuse de la poitrine.

Une réduction mammaire : Diminuer une forte poitrine

Lorsqu’une femme souffre de la lourdeur gênante de ses seins, on parle du phénomène d’hypertrophie mammaire. Celle-ci trouve son origine dans le développement excessive de la glande mammaire. Elle peut apparaître surtout dès la fin de la puberté ou se manifester après un cycle de grossesse ou une augmentation importante de poids. Le poids des seins cause de façon progressive l’affaissement de la poitrine. Il y a donc aussi fréquemment un abaissement de la glande mammaire associé à l’hypertrophie. Une réduction mammaire est probablement envisagée dès la fin de la puberté avec aucun risque de troubles de santé.

L’opération de la réduction mammaire

Le chirurgien procédera par étapes en suivant les tracés qu’il a préalablement effectués :

Il supprimera le tissu mammaire en excès puis il remontera la glande du sein. Il procèdera à un lifting de l’enveloppe cutanée afin d’assurer une bonne tenue et un joli contour aux nouveaux seins. Il corrigera également l’éventuelle asymétrie de la poitrine en remodelant les deux seins de la même taille et forme. Il réduira l’aréole si c’est nécessaire puis la repositionne de nouveau en pointant ainsi le mamelon vers le haut. Tout au long du processus de la réduction mammaire, le praticien esthétique conserve au maximum la vascularisation de la glande mammaire et la sensibilité naturelle du sein. Les berges de la peau découpées se font alors suturées avec du fil résorbable.  En fin d’intervention d’une réduction mammaire, une tubulure mise en place afin d’éviter la survenue d’un hématome. Le chirurgien posera à la fin un pansement modelant avec des bandes élastiques en forme de soutien-gorge. Ce premier pansement sera enlevé après 24 heures et remplacé par un soutien-gorge médical adapté que la patiente devra garder impérativement jour et nuit pendant 1 mois.